bannieres

Programmation scientifique

La programmation de recherche du CRIEC se penche sur la prise en compte de la diversité au Canada, au Québec et ailleurs, induite par les multiples revendications identitaires et de justice sociale depuis deux ou trois décennies, tout en insistant sur la conjoncture actuelle. Ensemble, les divers axes et projets de recherche devraient produire non seulement un bilan analytique précis de l’évolution des politiques publiques à l’égard des problématiques que soulève la diversité (nationale, ethnique, genrée, racisée), mais aussi une analyse de la logique sécuritaire qui sous-tend la formulation et l’orientation de ces politiques.

Un processus de restructuration sociospatiale se déploie aux différentes échelles (supranationale et infranationale). Les métropoles possèdent désormais de plus grands pouvoirs en matière d’environnement, de développement social, d’intégration des immigrants, de lutte à la pauvreté, et ce, sans compter leur engagement sur de grands enjeux comme les changements climatiques ou  le développement international. La restructuration du capitalisme contribue à en faire plus que jamais des lieux de concentration de migrants et de travailleurs étrangers temporaires, qu’il s’agisse d’une main-d’œuvre destinée au marché primaire, au marché secondaire du travail, aux enclaves ethniques, dans les secteurs formels et informels, légaux et clandestins. En d’autres termes, les métropoles constituent  des lieux cruciaux de l’expression de la différenciation sociale et de la diversité.

Notre programmation scientifique est structurée autour de quatre axes.