bannieres

Historique

L’Observatoire international sur le racisme et les discriminations a été mis sur pied en mars 2003 par l’ancien Centre de recherche sur l'immigration, l'ethnicité et la citoyenneté (CRIEC). Il constitue un volet important des activités de diffusion et de transfert de connaissance du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté de l’UQAM.

Projet novateur, l’Observatoire est né d'une rencontre entre des intérêts de chercheurs et de différents partenaires sociaux. Une combinaison de facteurs a présidé sa création: la conjoncture de l'après 11 septembre et son impact sur les relations intercommunautaires, la Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance qui y est associée, tenue à Durban en 2001, la publication, aussi en 2001, du rapport Perspectives historiques sur le racisme au Québec et au Canada par le Conseil des relations interculturelles du Québec, la Coalition internationale des villes contre le racisme, à l’initiative de l’UNESCO en 2004. La pertinence de l'Observatoire s’est trouvée renforcée par la conjoncture récente. Ainsi,

  • Le Gouvernement du Canada a adopté en 2005 un Plan d'action canadien contre le racisme intitulé Un Canada pour tous.
  • Le Gouvernement du Québec a aussi adopté en 2008 une politique La diversité: une valeur ajoutée. Politique gouvernementale pour favoriser la participation de tous à l’essor du Québec et un plan d’action La diversité : une valeur ajoutée. Plan d’action gouvernemental pour favoriser la participation de tous à l’essor du Québec 2008-2013. En 2007, il a mis sur pied la Commission de consultation sur les pratiques d'accommodement reliées aux différences culturelles qui avait pour mandat de formuler des recommandations pour que les pratiques d'accommodement soient conformes aux valeurs de la société québécoise. Le rapport de cette Commission, Fonder l'avenir. Le temps de la conciliation, fut publié en mai 2008.
  • La Ville de Montréal a adhéré à la Coalition canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination en octobre 2006, Gatineau en décembre 2006, Saint-Justin en février 2008, Québec en juin 2008, Sherbrooke en septembre 2010, Saguenay en décembre 2010 et Longueuil en mars 2013. En 2013, 58 municipalités canadiennes dans neuf provinces et un territoire ont adhéré à la Coalition. La Fédération canadienne des municipalités a adopté une déclaration sur ces questions en juin 2003 et l’Union des municipalités du Québec s’y intéresse.

À noter, d'anciens chercheurs de l'Observatoire (Rachad Antonius et Micheline Labelle) ont été invités par l'UNESCO à élaborer le Plan d'action en 10 points de la Coalition internationale des villes contre le racisme, à Nuremberg, en 2004. Ils ont rédigé deux rapports de recherche pour l'UNESCO : Indicateurs pour l'évaluation des politiques municipales visant à contrer le racisme et la discrimination (Rachad Antonius, Jean-Claude Icart et Micheline Labelle, 2006) et Lexique du racisme : Étude sur les définitions opérationnelles du racisme et des phénomènes connexes (Labelle, 2006). Ils ont collaboré à l'élaboration du Plan d'action en 10 points de la Coalition canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination, en 2007.


D'autres (Jean-Claude Icart et Micheline Labelle) ont aussi rédigé deux rapports en vue de la politique gouvernementale de lutte contre le racisme du Québec, en 2007.